Historique

Qu'est-ce que la semaine des 4 Jeudis?

Jusqu'à la fin du XXe siècle, le jeudi était le jour de repos dans la scolarité française, alors que le samedi était un jour de travail. Avec 4 jeudis et un dimanche, il restait deux jours d'école, ce qui faisait de cette semaine un rêve de vacances éternelles. Aujourd’hui, elle désigne une semaine qui n'existe pas.

L'histoire du 4 Jeudis

Abritant désormais le 4 Jeudis, l'édifice situé au 44 de la rue Laval à l'angle de la rue Aubry, était jadis une épicerie. En effet, l'épicerie Laflèche, fondée en 1877 par Isaïe Laflèche, eut pignon sur rue à cet endroit pendant un siècle.

vh.jpg

Au fil du temps, le bâtiment subit de nombreuses transformations. Au tournant du siècle, le fils du fondateur transforma le 3e étage de l'endroit en salle de réunion «assez luxueuse». C'est d'ailleurs dans cette salle que se déroulèrent, au début du siècle, les premières rencontres des syndicats catholiques dans la région.

Aujourd'hui, les grands comptoirs et les étagères mur à mur de l'épicerie ont cédé leur place aux tables d'un café bar et les étages supérieurs ont été convertis en bureaux et logements.

En plus d'être un lieu de rencontre fort apprécié par les travailleurs du centre-ville au 5 à 7 et d’une population résolument branché en soirée, le 4 Jeudis joue un rôle important sur la scène culturelle locale. Il sert à la fois de salle d'exposition, pour les artistes de la région, et en été, de ciné-terrasse les lundis soirs et de spectacles en plein air au 5 à 7 les mercredis et vendredis.